La pêche du Corégone par Laurent LAFFLY

Que les puristes excusent cette "entaille" dans la pratique de la pêche à la mouche, mais ce poisson qui est gobeur quelquefois dans le milieu de l'été, se capture grâce à des imitations qui peuvent être utilisées avec un fouet en réservoir et rivière.

Barques utilisées pour la pêche du corégone sur le lac Saint-Point (25). corégones avec matériel de pêche: canin, cadre, épuisette et mesure.

Le matériel nécessaire à ce type de pêche est un peu particulier puisqu'il s'agit d'un "canin" (j'ai pêché ce poisson pour la première fois avec le scion de ma canne à mouche) qui doit être extrèmement sensible, en tout cas suffisamment pour identifier une touche de poisson par 20 à 50 mètres de profondeur (voire plus pour le lac d'Annecy).
Pour pêcher le corégone, il vous faut une barque, un dispositif particulier permettant de rester à proximité de l'ancrage sans qu'il ne gêne la pratique de la pêche. En début de saison, les poissons, qui restent en banc toute l'année, sont plus près des bordures et ils cherchent leur nourriture dans le fond du lac, les meilleures imitations sont alors des chironomes en teinte rouge, verte, violette,... en utilisant une ligne sur laquelle les modèles sont assez rapprochés, on peut d'ailleurs placer une mouche avant le plombage, de sorte qu'elle soit toujours le plus proche du fond.
Dès que la saison avance, il faut alors progressivement s'éloigner des bordures, pêcher sur des fonds plus importants et utiliser des imitations qui ressemblent d'avantage à des nymphes, le rouge est toujours très prenant , mais vous pouvez tenter d'autres teintes.

pêcheur de corégone manipulant le canin sur un fond de 25 mètres.

Lorsqu'il faut aller chercher le poisson à plus de 20 mètres sous la surface, il est bien évident que la technique est très particulière. Je vous ai déjà parlé du canin ou de l'utilisation possible d'un scion de canne à mouche; il vous faudra aussi une ralloge pour mieux placer le poisson dans l'épuisette, une réserve de fil (moulinet ou cadre) dans un diamètre résistant . Le plus important étant le bas de ligne avec les dix imitations suspendues sur sa longueur et le plombage qui servira à descendre le tout là où se tiennent les poissons.
Cliquez ici pour une description de deux bas de lignes, l'un pour le début de saison avec des poissons collés sur le fond et l'autre pour une inter-saison lorsque les corégones se promènent d'avantage et repartent vers le milieu du lac.

Mode de pêche :
Une fois que vous êtes arrivés sur l'emplacement que vous jugerez intéressant, vous amarerez la barque comme vous l'avez lu ci dessus. Vous laisserez descendre doucement la ligne jusqu'à ce qu'elle touche le fond. Afin de connaître la profondeur de pêche, nous avons l'habitude de tracer un trait par 5 mètres de fond; nous pouvons ainsi connaître la profondeur exacte à laquelle évolue nos mouches. Tendez votre ligne jusqu'à ce que votre pointe de canne se trouve à la limite de l'eau, ligne posée sur le fond ou après avoir remonté l'ensemble de quelques mètres en été. En plaçant un doigt sur le fil pour vous permettre de sentir la touche, remontez lentement le scion sur environ 50 cm à 1 mètre, puis relâchez rapidement jusqu'à la limite de l'eau en recommencez...
C'est une pêche un peu stressante, voire franchement énervante les jours de vent, mais si par bonheur vous pêchez un jour où les corégones sont décidés à mordre, cette expérience ne vous laissera pas indifférents.
La touche est caractéristique. Vous ressentirez une légère tirée sur la ligne. Ferrez vigoureusement; les "locaux" se redressent franchement dans la barque en tirant énergiquement sur ligne et canne. Cela peut vous sembler brutal, mais avec plus de 20 mètres de ligne dont la caractéristique est l'élasticité, vous comprendrez pourquoi un simple geste sans amplitude n'a aucune chance de vous autoriser une capture.

Vous pouvez également pêcher le brochet à proximité car les gros sujets des lacs suivent les bancs de féras dont ils se régalent fréquemment.

Beau spécimen de corégone de plus de 50 cm.

Astuce, lorsque vous arrivez pour la première fois sur un lac qui contient ce poisson, observez les barques des pêcheurs locaux et s'il y a quelque part un rattroupement et une agitation évidente, il y a fort à parier que les "locaux" sont sur leurs corégones...