Lacs de montagne à Luchon par Laurent LAFFLY

Dans la Haute-Garonne, se trouve une agréable ville thermale qui peut servir de base pour explorer de nombreux lacs de montagne. Ici, la truite a son royaume, sur les bords du centre thermal, derrière une statue de bronze représentant un ours, une petite marre est pleine de truites que les touristes viennent nourrir régulièrement à l'aide de morceaux de pain... Ne souriez pas, j'y étais un soir et j'ai éprouvé un réel plaisir à voir ces poissons se battre la nourriture sous les rayons déclinants du soleil. Evidemment, en altitude le comportement de nos salmonidés est très différent.
Le récit de mon expérience est grandement enrichit par la chance que j'ai eu en rencontrant sur les berges du lac vert un grand spécialiste de la montagne : Louis AUDOUBERT accompagné de deux personnes très sympatiques et disponibles. Grâce à eux, la course a été une vrai partie de plaisir et j'ai eu l'impression que doucement, au fil des pas la montagne me livrait ses secrets. Serge parvint même a me faire sentir la présence d'Izars

lac vert

Lors de notre course en montagne, je n'avais pas pris d'équipement de pêche. Cette première sortie était à la fois une promenade en famille et l'occasion de repérer les meilleurs postes en vue d'expéditions futures.
Le lac vert (2001m), premier de la liste, a une forme en fer à cheval. Ses eaux sont transparentes, comme tous les lacs à cette altitude. On y trouve quelques vairons. Plusieurs truites se sont enfuies des bordures à notre approche. Par endroit les berges sont dégagées et elles permettent de lancer aisément avec un fouet.
Surplombant ce lac, le lac bleu (2264m) est très différent. Les eaux sont profondes et les 3/4 des berges abruptes avec quelques cascades qui alimentent ce lac. C'est un beau site a tenter avec des soies très plongeantes si les poissons ne sont pas en activité.
Le lac Charles (2291m) ressemble au lac précédent.
C'est au lac Celinda (2395m) que nous avons observé le plus de truites, malgré une taille assez faible, comme c'est souvent le cas dans ce type d'environnement, les poissons se jetaient goulûment sur les sauterelles que Serge lançait sur la surface de l'eau. Vous aurez compris que la sauterelle est un leurre incontournable pour les pêches en montagne.

lac bleu

C'est dans la vallée du lac d'Oô que j'ai eu la chance de pêcher. Le grand lac qui a donné son nom au secteur fait 40 ha de superficie et sa profondeur peut atteindre 70 mètres. Ce n'est pas l'endroit idéal pour le pêcheur à la mouche, même si de superbes poissons peuvent se laisser tenter par des mouches sèches ou de gros streamers maniés avec une soie plongeante. En continuant en amont de la superbe cascade qui termine le lac avec une chute vertigineuse de 273 mètres, vous atteindrez deux lacs superbes qui semblent placés dans ce décor féérique à l'intention des moucheurs... Le lac d'Espingo (1882m, profondeur maximum de 8 mètres et 7.6 ha de superficie) et le lac Saussat (1921 m, 5 mètres de profondeur et 6.7 ha).

Modes de pêche:

En été, les poissons sont près des berges en attendant que des insectes terrestres tombent à leur portée. Vous devrez ne pas oublier les imitations de sauterelles et de petits insectes terrestres. Si une éclosion de fourmi ailée apparaît, inutile de chercher un autre leurre, les truites se montreront très sélectives. En dehors de ces deux cas spécifiques, les petits CDC et les chironomes sont toujours des mouches indispensables.
Lorsque les poissons, dérangés par le flux de promeneurs, se réfugient vers le milieu du lac, vous pouvez commencer à prendre un équipement plus lourd et utiliser des streamers imitants de petits vairons ou des larves de libellules.
En général, une canne d'action rapide pour une soie de 6 vous permettra de vous sortir de toutes les situations. Prévoyez deux bobines une soie flottante et une soie plongeante. Actuellement les montages multi-tips sont très intéressants car ils permettent sur un seul moulinet de faire face à toutes les situations sans charger inutilement le sac à dos.
En effet, en peche d'altitude, vous devrez emporter un mimimum de matériel de montagne et chaque gramme économisé peut s'avéré précieux en cas de problème ou simplement après trois ou quatre heures de marche d'approche à la lampe frontale. A ce sujet, rappelez vous que vous êtes dans un milieu particulier, vierge et par conséquent pensez que vous devrez peut être affronter un orage ou le froid. Ne laissez jamais de détritus derrière vous, il n'y a pas de camions de poubelles à 2000 mètres et les touristes qui suivent vous en seront reconnaissants.

lac selinda

Réglementation (extrait de Point Rouge mars 2002):
Taille légales de capture 23 cm en lacs d'altitude sur la vallée d'Oô (lac d'Oô, Espingo, Sauusat, Portillon, Lac glacé) et les ruisseaux d'Espingo. 20 cm pour les autres lacs du département. Dès juillet 2002, alevinage en truites du "lac des Bouillousses", arcs en ciel combatives à croissance rapide, plus alevinage habituel en fario. 18 cm sur la Neste d'Oô et ses affluents en amont de la confluence du ruisseau de Garin. Taille à 20 cm dans tous les autres cours d'eau étant donné leur bonne densité en truites de taille. Mise en place d'une carte de pêche journalière pour le lac d'Oô et le lac de Badech (10 euros) de juin à mi septembre.

Contacts :
AAPPMA La truite luchonnaise
31110 LUCHON
http://www.mairie-luchon.fr