La mouche noyée par Laurent LAFFLY

Cette technique est très intéressante en début de saison lorsque les truites ne gobent pas. Elle peut aussi être utilisée en milieu de journée sur les parcours rapides et après les orages lorsque les poissons se postent en n'ont pas d'activité de surface. On peut utiliser une mouche ou un train de mouches. Au-delà de 3 mouches sur le bas de ligne, c'est prendre le risque de faire d'avantage du tricot avec le bas de ligne emmêlé que de la pêche, mais avec deux mouches, l'une en pointe et une "sauteuse", il est très fréquent de faire de belles sorties de pêche. Vous pouvez pêcher up-stream, bien que cette technique qui s'apparente à la nymphe soit assez difficile surtout en eau rapide ou trouble. La pêche down-stream est accessible à tous les pêcheurs et les débutants pourront tenter cette technique pour se faire une idée des sensations de pêche au fouet.

Pêche idéale pour apprendre à connaître les sensations du fouet et l'attaque du poisson
La pêche en mouche noyée occasionne de trés belles captures en particulier lorsque les eaux ne permettent pas encore de pratiquer les pêches à vue

Comme pour le montage du bas de ligne à corégone, les noeuds qui servent à fixer les mouches sur la potence sont essentiels. En prenant soin de faire la boucle vers le haut (voir schéma), le bas de ligne se vrillera moins vite sur le corps de ligne, en particulier si vous pêcher avec des modèles à ailes en courant moyen ou rapide.


Noeud de raccordement entre le corps de ligne et la potence

Préférez une canne d'action moyenne et n'hésitez pas à ressortir vos vieilles soies dont la flottabilité a perdu de ses propriétés. Le bas de ligne doit être un peu plus long sur des rivières à courant moyen, assez claires; par contre une longueur de canne suffira en rivière agitée parsemée d'obstacles. Dans la plupart des cas, vous pourrez choisir une canne de 10 ou 11 pieds, elle vous permettra d'obtenir une bonne aisance dans la conduite de la ligne, le lancé roulé qui peut s'avérer indispensable en parcours très encombrés. La soie n°6 est un parfait compromis et une WF sera plus pratique qu'une DT si vous effectuez les lancés décrits précédemment (voir profils de soies).
Les mouches les plus connues sont réparties en deux grandes familles :
Les mouches de pointe (Palaretta par exemple) assez plombées.

Les mouches dites sauteuses qui sont juste sous la surface de l'eau. Celles qui sont montées acec deux ailes "à l'Espagnoles" peuvent pêcher presque dans le film de l'eau et seront toujours montées le plus près de la soie dans le cas de montages à plusieurs mouches.
En général, les modèles qui ont fait rêver bon nombre de pêcheurs dans des livres anciens écrits par des auteurs célèbres d'Angleterre sont des mouches noyées à ailes. L'une d'entre elle, l'Alexandra est même utilisée en streamer dans des numéros d'hameçons importants.

Le bas de ligne devra comprendre une pointe sur laquelle vous monterez en potence une ou deux autres mouches, l'ensemble comprendra ainsi entre une et trois imitations. Vérifiez la réglementation sur les parcours que vous fréquentez car certains lots ne permettent pas d'utiliser plus d'une mouche, d'autres ne limitant pas la pratique à plusieurs mouches.

Mode de pêche:
En courant, je vous recommande la pêche down stream. Lancez la ligne en travers de la rivière et controlez la dérive des mouches. Lorsque l'ensemble arrive sur votre berge, vous pouvez récupérer la ligne en effectuant de petites tirées sur la soie. Ce geste animera les mouches et la truite qui peut avoir suivi les imitations attaquera à cet instant. Prospectez le courant en descendant le long de la rivière et ne négligez pas les endroits où il y a très peu d'eau. Ce sont des postes que peu de pêcheurs prospectent et une truite peut s'y tenir.
Dans les rivières lentes, vous procéderez au choix up stream ou down stream. Je préfère la seconde méthode en animant la ligne. Le bas de ligne sera assez long et vous veillerez régulièrement à ce que les mouches sauteuses ne soient pas enroulées sur le corps de ligne. L'attaque est très nette.
Cette technique peut être utilisée toute l'année. Elle vous permettra de capturer des poissons au fouet alors que les truites ne semblent pas en activité et vous aurez d'agréables surprises avec des poissons dont la touche à elle seule procure de belles sensations.