Les Nives du Pays Basque (64) par Laurent LAFFLY

La Nive de Beherobie

A l'occasion du reportage au Moulin de Fargas, j'ai découvert les nives du Pays Basque. Je connaissait déjà cette magnifique région pour y avoir séjourné à de nombreuses reprises. Chaque fois, je me demandais comment je pouvais tenir sans pêcher les rivières rencontrées.

Enfin, je me trouvais sur les berges de la Nive avec mon guide Hubert Anglard. Sa présence n'était pas inutile, car les rivières sont nombreuses et les accès parfois difficiles à trouver. Grâce à lui je pouvais consacrer tout mon temps à la pêche, il s'occupait du reste! La première escale fut consacré à la Nive de Beherobie en amont de Saint Jean Pied de Port (vue panoramique de la Nive de Beherobie). Malgré des conditions climatiques défavorables en cette fin de printemps, la rivière présentait une jolie couleur turquoise par endroits, me rappelant les rivières Slovènes ou la Loue Franc-Comtoise. A l'emplacement qu'il me fit découvrir, deux poissons dont une très belle truite sauvage gobaient régulièrement près d'une falaise.
Le lendemain matin, c'est la grande Nive qui eut les faveurs de mon guide. Pêche difficile en raison du niveau élevé des eaux, mais en plein milieu de la rivière, il était possible de pêcher à la roulette, nymphe sous la canne en prospectant les veines d'eau. En l'absence de gobage, c'était la seule solution que j'avais retenue, mais je crois qu'un bon pêcheur en mouche noyée aurait pu faire une belle pêche.
Après avoir passé quelques temps sur le parcours supérieur de la Nive (en aval de saint jean Pied de Port (près du camping "la Truite"), Hubert me conduisit sur le parcours No-Kill de la rivière (à partir du pont qui permet de se rendre à Saint Etienne de Baïgorry). La rivière est ici assez large et toutes les conditions sont réunies pour faire de ce lieu un fantastique emplacement de pêche. A la belle saison, toutefois je pense qu'il faut savoir s'accomoder des descentes de touristes kayakistes... Notez que sur les rivières que je fréquente le plus et qui connaissent aussi ce loisir, il m'est arrivé de capturer un ombre de 50 cm alors que les kayaks étaient encore proches de moi (bien entendu ils avaient été respectueux en descendant sur la berge opposée. C'étaient des écoliers d'une école Allemande et il faut reconnaître que leur accompagnateur et eux-mêmes étaient parfaits).

Les rivières du Pays Basque
Ce sont des Nives, en effet le nom de chaque rivière est particulier dans cette région hors norme, de plus, la principale rivière : Grande Nive, est formée de la confluence de trois rivières différentes au niveau de Saint Jean Pied de Port : Le Lauribar, La Nive d'Arneguy et la Nive de Beherobie.
C'est donc à partir du lieu dit "Les Trois Eaux" en aval de Saint jean Pied de Port que la rivière prend son nom de Grande Nive. Les eaux de la Nive des Aldudes (ou Nive de Baïgorry) et du Bastan viendront encore gonfler son lit en amont de Cambo Les Bains. C'est ce secteur amont qui est le plus intéressant pour la pêche la mouche et cela correspond à l'APRN Association des Propriétaires Riverains de la Nive. Là, il est indispensabble d'avoir une carte spéciale en plus du permis National.
Pont de Saint Jean Pied de Port

Mode de pêche :
Le Lauribar qui prend sa source dans les hauteurs d'Iratry est la rivière la moins tumultueuse des cours d'eau de la région. Elle contient de très belles truites qu'il faut rechercher dans ses parties les plus profondes.
La Nive de Beherobie qui prends sa source au lieu dit "Souce de la Nive" est très tumultueuse dans sa partie amont. Toutefois, à partir de l'auberge des souces de la Nive, son parcours est accessible et fait de cette partie de la rivière l'une des plus pêchée.
La Nive d'Arneguy qui prend sa source près du col de Roncevaux est donc une rivière Espagnole dans sa partie amont. Son accès est très "sportif" par endroits.
La Grande Nive qui prend naissance au lieu dit les trois eaux en aval de Saint-Jean Pied de Port est une rivière puissante qui se renforce encore avec l'arrivée des eaux de la Nive de Baïgorry. Elle est très intéressante car o y trouve plusieurs secteurs très différents les uns des autres. La partie appelée "Pas de Roland" est magnifique mais difficile de trouver un emplacement pour garer son véhicule et fréquenté par de nombreux touristes. En aval d'Itxsassou, elle présente moins d'intérêt pour le moucheur. Il est possible de capturer des truites de mer et des saumons sur la Grande Nive, attention à la réglementation concernant le Saumon.

Nive de Baïgorry
 
Truite des Nives

La Nive des Aldudes - Nive de Baïgorry : Cette rivière est un peu particulière, hormis le fait qu'elle est entourée de magnifiques village dont le splendide Saint Etienne de Baïgorry, elle porte le nom d'une canne à mouche qui m'avait été offerte par mon meilleur ami. J'ai grâce à elle partagé de nombreux moments de plaisir et c'est avec une certaine émotion que j'ai donc parcourru pour la première fois les berges de cette Nive. A sa source (à la frontière entre la France et l'Espagne), le torrent prend le nom de Nive des Aldudes, ce n'est quà partir du village de Saint Erienne de Baïgorry qu'elle change de nom : je vous avais prévenus que cette région est particulière... C'est là que j'ai capturés les plus de poissons lors de mon séjour. Les conditions climatiques étant difficiles, j'imagine sans peine les possibilités qu'offre ce secteur dans les conditions optimales.
Le Bastan qui naît en Espagne a la particularité de devenir rapidement limpide après une période de pluies. Ceci ajouté au fait que son accès est facile et le cadre somptueux, vous aurez sans doute à faire preuve de beaucoup de talent pour tromper la méfiance de poissons sollicités fréquemment.
Cliquez ICI pour visualiser une carte des rivières .

Rivière au Pays basque
Mouches de pêche :
Les habitués des rivières clacaires retrouveront ici les classiques qu'ils utilisent fréquemment. En début de saison, de petites mouches émergentes foncées et grises, prévoir quelques sedges pour les coups du soir, petits modèles en CDC pour les périodes d'étiage et sur des poissons difficiles et quelques petites mouches rousses en fin de saison. Les rivières présentent de telles variétés les unes des autres qu'il est possible de pêcher ici en sèche, là en émergente et dans les courants en noyée. La pêche en nymphe à vue est partout possible à condition que le poisson ne nous ait pas repéré...
 
Printemps
Eté
Automne
Comment faire un article sur la pêche dans le Pays Basque sans pour autant parler de ses innombrables richesses. En effet, cette région est un endroit où il est facile de trouver un grand nombre de produits régionaux dont les plus connus sont les piments d'Espelette : un piment très parfumé avec un piquant assez doux. Vous pouvez découvrir le piment d'Espelette grâce à Vincent Darritchon "La maison du Piment" qui produit un excellent piment et qui sait proposer toute une gamme de produits tels que poudre de piment, vinaigre au piment d'Espelette, moutarde au piment, etc.
Piments d'Espelette
Les brebis Basques à tête noire : de la race locale "Manech"qui donnent le fameux fromage à pâte dure et qui, lorsqu'elles vous suivent en troupeau, sont impressionantes avec leurs grandes cornes torsadées. Finalement le Jambon Basque, Bayonne, Ibaïona qui est un jambon préparé selon la tradition puis séché de 15 à 18 mois à l'air du Pays Basque. Une saveur inimitable. La maison où sèchent les jambons dans la vallée des Aldudes est un parfait exemple de la tradition omniprésente dans cette magnifique région.
Brebis Basque
Jambons au séchage à St Etienne de Baïgorry
Ultime sursaut avant la capture