L'ouverture au streamer par Laurent LAFFLY

Avec le mois de mars, arrive le jour de l'ouverture de la pêche en première catégorie. Généralement, ce sont les pêches traditionnelles qui l'emportent et la majorité des pêcheurs tenteront leur chance au vairon casqué, au ver de terre et à la cuillère. Toutefois, selon les conditions climatiques ayant précédé le jour de l'ouverture, il est possible de réaliser de très belles pêches avec un fouet, en mouche noyée sur les courants lorsque l'eau est claire, en sèche en milieu de journée et surtout depuis le matin au streamer.

Loue sur le pont de Mouthier (25)

Le matériel nécessaire pour ce type de pêche est un peu particulier puisqu'il faut pouvoir propulser un leurre lesté à une bonne distance. Un ensemble de type réservoir conviendra parfaitement. Si vous choisissez néanmoins de pêcher avec une canne rivière nécessitant une soie de 4 ou 5, faites attention à ne pas utiliser un trop gros streamer et surtout ne faites pas cogner la mouche contre votre canne, cela risquerait de l'abîmer rapidement. Une pointe plongeante sera très intéressante pour cette pêche, mais vous pouvez aussi garder vos vieilles soies et les réserver à cet usage. Le bas de ligne sera composé d'un bas de ligne de 2 mètres cinquante avec une pointe pouvant être du 14 voire même plutôt du 16 centième (poissons moins prudents qu'en fin de saison et généralement courants plus violents). Moulinet manuel ou automatique, selon votre préférence.

Doubs vers Pontarlier (25)

Vous avez deux possibilités pour prospecter la rivière : soit en down-stream en laissant la ligne dériver dans le courant et en animant régulièrement le streamer (utilisez une soie intermédiaire ou plongeante), soit en prospectant des fonds en up-stream et dans ces conditions, la technique sera plus proche de celle utilisée pour le poisson mort manié.
Les leurres qui sont le plus intéressants sont supposés représenter un petit poisson, j'utilise à cet égard deux types de streamers différents. L'un en fibres souples de marabout ou peau de lapin qui sera très pratique dans les endroits calmes et un modèle en poils de queue d'écureuil ou bucktail pour les rapides.
Le bas de ligne pour cette technique peut etre fait monté de la manière suivante :

Streamer truite 3,4m
Diamètre Longueur
40
40
30
50
25
80
16-20
170

L'attaque de la truite est assez franche et se traduit par une vive tirée de la ligne. Evidemment en pêchant down-stream, il est plus facile de sentir le poisson engamer l'imitation. Attention au ferrage car la force du courant accentue le poids du poisson et surtout nous sommes très "tendus" en cette période d'ouverture et il faut parfois retrouver ses sensations. Lorsque le poisson est ferré, il ne vous reste plus qu'à profiter de ce moment de bonheur que procurent les premières truites de la saison et surtout ne pas hésiter à garder les poissons s'il s'agit de ces truites relâchées la semaine précédent l'ouverture et dont les nageoires sont encore marquées des coups de dents sauvage de leurs congénères de bassin. Si par contre vous avez la chance de capturer un poisson de souche ou ayant déjà plusieurs années de rivière, laissez le repartir en prenant soin de ne pas trop l'abîmer car c'est le signe que cette truite a parfaitement su s'adapter au milieu et pourra peut être contribuer à la naissance de poissons résistants.

truite sauvage du Doubs

J'ai personnellement eu la chance de réaliser deux ouvertures au streamer sur le parcours du Doubs AAPPMA la truite Pontissalienne. Le niveau de l'eau était assez bas et il n'y avait pas de neige sur les berges, car je me souviens de moments où, enfant, le poisson capturé était jeté à côté de nous et se congelait pratiquement dans l'épaisse couche de neige.
La première fois, il faisait très froid et la soie gelait dans les anneaux étroits de mon scion. J'ai du manquer un bon nombre de poissons à cause de cela, cependant, le courant que formait le Doubs vers le pont du village de Doubs me permit de pêcher plusieurs truites surdensitaires de belle taille. Les autres pêcheurs qui employaient des techniques plus "conventionnelles" n'avait pas plus de réussite que moi avec mon beau streamer casqué en peau de lapin.
L'année suivante, c'est sur les berges du Drugeon, toujours dans l'AAPPMA cité ci-dessus, que j'ai eu la chance de capturer de belles truites, dont une certainement déjà dans la rivière depuis assez longtemps. J'utilisais alors une imitation de poissonnet avec un plomb fendu en tête pour le lest et un corps en tinsel décoré recouvert de poils de queue d'écureuil. Ce montage est assez intéressant dans les endroits où le courant est fort, mais il s'avère moins efficace qu'un streamer en marabout ou en peau de lapin dès que la rivière est plus calme.
Bien sûr, pour cette saison, je vous souhaite à tous une excellente pêche, une ouverture formidable et pourquoi pas vos premiers poissons de l'année capturés au fouet.

Fario