Le salon de la pêche à la mouche Paris 2006 par Laurent LAFFLY

Présentation
Du 10 au 12 février 2006, le salon de la pêche à la mouche et aux leurres s'est tenu à Paris Portes de Versailles (Hall8). C'est la dixième édition, à cette occasion « monde » est remplacé par « salon » correspondant plus à son caractère événementiel. Par contre, tout ce qui a fait son originalité depuis sa création en 1997 sera à nouveau conservé : bassins et zones de lancer, monteurs de mouches internationaux, bourse de collectionneurs, village des guides, des associations, …
De nombreux exposants étaient présents, rendant le déplacement très intéressant. Un espace collectionneur et antiquité permettait également de découvrir ou redécouvrir les merveilles du passé qui ont accompagnées les aventuriers auteurs ou cinéastes nous ayant laissés en héritage les classiques que nous connaissons tous.

Antiquités
Mouches à saumon en plumes

Un jour au salon (les photographies ont été prises en dehors de heures de visites du public afin de vous présenter au mieux les différents stands. Le public, très nombreux pendant les trois jours, aurait rendu impossible les prises de vues).

Le bassin central.
Le plan du salon est un grand rectangle avec pour point central un bassin de démonstration. C'est là que les membres de l'équipe de France de pêche à la mouche ont effectués des démonstrations de lancers. C'est ce bassin qui permet aux visiteurs de tester le matériel mouche avant de l'acheter. Ce détail est très important car il est assez rare de disposer d'un tel échantillon de produits avec des spécialistes autour de vous lors de votre choix.

Bassin central

De nombreux spécialistes à votre écoute.
Que ce soit dans le domaine de la presse écrite où Pêche mouche, Pêches sportives, Flyfishing and Flytying Magazine étaient présents, mais également du côté des auteurs et cinéastes avec Emmanuel Gladel (monteur des mouches à saumon de cette page), Pierre Affre; des monteurs professionnels tels que Herman Broers, Igor et Nadica Stancev, Ed berg, Skuli Kristinsson, Jan Martens, Grégory Vervier, Tommy Kjaergaard et Frederico Renzi, tous donnent de leur temps pour vous faire découvrir les nombreuses facettes de la pêche à la mouche.

Petitjean Fishing Equipment
Pêches sportives

Des stands très attractifs.
Sur place les stands sont extrêments intéressants car ils vous permettent de découvrir la gamme complète proposée par les fabricants, importateurs ou revendeurs présents. C'est la cas pour Mouches de Charette avec un stand impressionnant qui, comme Marc Petitjean permet aux visiteurs de découvrir sur place les produits disponibles mais également les techniques de montage pour imiter au mieux les mouches ou streamers.

JMC Mouches de Charette

Nouveautés.
Le stand Marryat proposait d'amusants moulinets "hors série" déclinés en plusieurs coloris, Abel avait exposé des moulinets customisés magnifiques, Peux nous propose une nouvelle gamme de moulinets plus "conventionnels" et un distributeur de fil admirable... Il serait impossible de tout citer, mais voici quelques exemples.
Accessoires.
Sur le stand Petitjean Fishing Equipment, le Magic Head a eu les honneurs du public. Il est vrai que Marc Petitjean en personne expliquait aux visiteurs les astuces de montage et différents modèles de streamers et nymphes nageuses.

Magic Head streamer pour la pêche en mer

Grande nouveauté et révolution pour le montage de streamers rivière et surtout mer, Philippe Giraud expliquait comment réaliser une imitation de poisson avec le Prisma Gummy chez Mouches de Charette. Sa démonstration avec le Body Toner JMC était également très captivante puisque le résultat final était une magnifique nymphe au corps brillant et translucide.
Le "Peux Dispenser" qui est un distributeur de fil pouvant proposer de 4 à 6 bobines est un magnifique accessoire qui peut se charger en moins de 10 minutes.

Les lunettes polarisantes étaient présentes sur de nombreux stands et la qualité des verres et des montures présentés en font des produits de qualité. Un prochain article reprendra en détail les impératifs de verres et couleurs sur ce site.
Soies .
De nombreux fabricants proposent des soies naturelles très performantes et l'originalité de certains réside dans le fait qu'ils offrent un produit de plus petite longueur, ce qui permet de réduire le coût de la soie. Il est vrai qu'il arrive rarement de pêcher à plus de 20 mètres avec une soie naturelle n°3 dans les petites rivières ou les parcours demandant une grande précision... les soies synthétiques deviennent également plus fines tout en conservant leur caractéristiques de glisse et robustesse à l'image de la dernière soie JMC Symbol qui pousse les limites de la qualité au delà des limites connues précédemment.

5) - Parcours de pêche
Il serait inconcevable de ne pas parler des parcours de pêche présents sur le site du salon et ceci pour plusieurs raisons : La première qui n'est pas des moindres c'est le fait que grâce à eux nous pouvons vivre de formidables moments au bord de rivières ou lacs. La seconde c'est qu'au regard de ce qui se passe avec Bruno pour Sommedieue ou jean au Moulin de laChaise Dieu du Theil, il serait dommage de ne pas profiter des délices gastronomiques proposés par nos compères.

Bruno en compagnie de la famille Choulet jean Pucci et sa fille

Enfin, comme ce qui se passe avec le parcours de l'Andelle ou Mouche Passion, c'est toute une région qui se mobilise pour assurer la promotion d'un sport qui ne demande qu'à se démocratiser. Nous avons pu aussi retrouver les parcours de la Truite, les Sources d'Eclimont, le Roussillou, le Moulin de Sauvage, le lac de la Landie, Pescalis, le lac générale et le moulin de Gemages.

Eric Baud sur le Stand de la Normandie Marc Petitjean pendant une démonstration de montage

En conclusion, l'édition 2006 a été une belle exposition. espérons qu'elle ne sonne pas le glas du Monde de la pêche à la mouche car l'édition suivante pourrait être un salon consacré à la pêche sportive où les moucheurs risquent de perdre pied dans un grand étalage multi pêche. N'y voyez pas là un esprit élitiste ou un esprit exclusif qui ferait de moi un imbécile aux yeux de nombreux pêcheurs (à juste titre sans doute). Il faut cepandant remarquer que si un monde de la pêche à la mouche à réussi à tenir durant 10 ans sur un mode exponentiel, c'est grâce à l'engagement de tous: mais engagement motivé par l'exclusivité du salon. Imaginez un monteur professionnel comme Igor Stancev qui réalise des merveilles passant deux ou trois heures devant un carpiste émerveillé... Sera-t-il là encore l'année suivante?
En restant sur une note d'optimisme, le monde de la pêche à la mouche est un secteur dynamique qui nous offre de nombreuses nouveautés et qui rassemble de nombreux passionnés. Peut être que notre passion pour la pêche et la nature saura trouver un écho favorable auprès des instances dirigeantes afin que les rivières restent des rivières et non pas des lieux de déperdition pour les substances gênantes et polluantes. Et est-ce que les professionnels de la pêche n'ont pas raison en misant sur la possibilité d'une grande démocratisation de la pêche à la mouche et qu'un salon pêches sportives saura dynamiser un secteur plutôt que le confiner dans un recoin d'un espace devenu trop grand pour lui.