Les truites (fario) de la Sorgue par Cyril PONCE - Laurent LAFFLY

Parfaitement connus par les pêcheurs à la mouche, la Sorgue émerge à Fontaine de Vaucluse.

Au pied d'une grande falaise sculptée par l'érosion, jaillit l'une des plus belles rivières de France. Son débit de 630 millions de m3 par an, en fait la première source de France, c'est l'une des plus importante du monde. D'une fraîcheur très agréable en été 12° elle résulte de l'émergence d'un immense réseau sous terrain. Ce dernier nourri par l'infiltration des eaux de pluie, de la fonte des neiges du mont Ventoux et de la montagne de Lure, qui fait du plateau d'Albion un immense bassin versant. Cette rivière s'étend sur 32 kilomètres. Le partage des eaux la divise en deux bras à l'Isle sur Sorgue ; l'un direction Velleron et l'autre Le Thor, puis se rassemble pour se jeter dans l'Ouvèze. Pour qu'un moucheur puisse pêcher en nymphe à vue la journée puis faire de beaux coups du soir en sèche, il lui faut une rivière appropriée. La Sorgue est l'une de celle qui fait parti des destinations où un pêcheur sportif aimerait passer ses vacances en France.
Cyril Ponce, guide de pêche professionnel, vous accueille avec ses amis du "Sorguett", magasin d'articles de pêche, à l'Isle sur sorgue, pour vous faire découvrir cette rivière mythique à plus d'un titre.

La sorgue à Fontaine de Vaucluse

Une journée commence au "Sorguett" où Eric Arnaud et son père Gilbert vous reçoivent chaleureusement. Son emplacement au bord de l'eau permet d'avoir un jugement rapide sur la manière d'aborder cette rivière, canne 9 pieds soie numéro 5 en main. Premièrement on constate la clarté de l'eau. Sa limpidité vous laisse observer le biotope, les cheveux d'anges qui ondulent ou le faux cresson (d'erby) d'un vert éclatant.
Lunettes polaroïd sur le nez, vous scrutez attentivement le mouvement d'une truite ou d'un ombre commun. Il faut observer, laisser le poisson se nourrir et ne pas en perdre une miette. Une fois que vous voyer l'activité sub-aquatique des insectes grâce au comportement du poisson repéré, adaptez-vous le plus vite possible.
Un bas de ligne long avec en pointe du 10/100 ( voir plus petit ) et de petites nymphes, sont le plus souvent utilisés pour pouvoir toucher ces poissons. Les gammares sont aussi très appréciées car abondantes. L'ombre commun en est friand et peut se déplacer rapidement pour se saisir de la votre si sa présentation est parfaite. Il n'est pas rare de voir des ombres communs de 1500g s'aidant de leurs étendards bleutés pour vous combattre. Le moi de mai est très riche en éclosion. De grandes mouches de mai blanches pour de grandes truites dorées et noires, vous font souvent perdre vos moyens au son du gobage dont vous êtes à la recherche.

Un parcours "No kill" est disponible depuis 2003 (merci Yves Durand, président de l'AAPPMA de l'Isle et Richard Deverre garde de pêche disponible) où le coup du soir est agréable.

Eric Arnaud - le choix de la mouche Utilisez des nymphes lestées

Partie de pêche sur la Sorgue avec Eric Arnaud. Pêche en nymphe lestée.

Truite fario de la Sorgue

Un grand plat au courant plus ou moins rapide, vous oblige a être technique et expérimenté pour ferrer une autochtone sur une petite émergente. Avec patience et observation, l'émotion est toujours au rendez-vous sur la Sorgue.
Cyril pourra vous guider et vous aider à éviter les nombreux pièges de cette rivières fréquentée par quelque pointure de la mouche; la Sorgue est une rivière idéale pour se perfectionner techniquement. La densité de poisson est importante, les parcours adhèrent au club halieutique et sont publics.

Retrouvez Eric Arnaud en action sur la Sorgue grâce à ce diaporama

:

Tarifs de guidage 2005 - Cyril Ponce 06 67 49 50 48
1 journée 130€ par personne
½ journée 70€ par personne
1 journée 190€ pour 2 personnes
1 journée 230€ pour 3 personnes
½ journée 110€ pour 2 personnes
½ journée 150€ pour 3 personnes
Stage 3 jours 290€ pour 1 personne

Cyril Ponce Guide sur la Sorgue