Parachute

Hameçon : VMC 7060 n°16
Corps : Faux corps en fibres de plume de cou de coq jaune et tissage de deux soies floches
Soie de montage : Jaune
Ailes : Fibres de croupion de canard n°10
Cerques : Quelques fibres de plume de coq grises ou jaunes, montage semi-inversé
Hackles : Plume de cou de coq Metz grizzly

Modèle particulier dans le montage parallèle du hackle et le demi-corps en fibres de coq.
On obtient les cerques et le corps en sélectionnant quelques fibres d'une plume de cou de coq. En retournant les fibres du côté de la racine, on obtient un effet de ventre. C'est ce faux corps que l'on fixe sur la hampe de l'hameçon. Enfin, avec des ciseaux à la pointe très fine, on coupe la tige de la plume en laissant seulement deux ou trois fibres de chaque côté.
Ce modèle est un peu fragile, mais il est particulièrement léger et agréable à l'oeil. Pour des imitations de grosses mouches, ce procédé permet d'avoir du volume mais presque pas de poids.
Le montage parachute s'obtient en enroulant le hackle autour d'un support qui peut-être soit une petite touffe de fibres de soie floche que l'on vernit après le montage, soit un échantillon de produit synthétique flottant (Body floam ou bille de polystyrène emballée dans une pièce de bas enfin une plume de croupion de canard).
L'aspect général de cette mouche flottant très bas sur l'eau est très joli et en utilisant un artifice pour former un corps léger, on peut donc obtenir une flottabilité tout à fait satisfaisante.