Les soies de pêche par Laurent LAFFLY
  • Il existe sur le marché plusieurs types de soies pour la pêche à la mouche. Historiquement, ce sont les soies naturelles qui ont fait leur apparition les premières sur le marché. Elles présentent l'avantage d'offrir une faible résistance lors des lancers (comparativement le diamètre d'une soie naturelle est inférieur à une soie synthétique) la souplesse est excellente, elles peuvent se garder assez longtemps (à la condition d'être bien entretenues, heureusement les soies naturelles "nouvelle génération" sont faciles d'utilisation et sans entretien). Ces types de soies trouvent encore preneurs surtout parmi les pêcheurs soucieux de respecter une certaine tradition du fouet et les pêcheurs les plus exigeants qui aiment des posers et arrachés discrets.
    Depuis plusieurs années les soies synthétiques ont fait leur apparition. Au fil des années leurs qualités de résistance, de glisse se sont considérablement accrues au point de pouvoir considérer aujourd'hui qu'elles sont capables de rivaliser avec les soies naturelles.
  • Si vous êtes un pêcheur nomade, polyvalent rivière, lacs et éventuellement mer, c'est une soie synthétique qu'il vous faut. Au contraire, si vous ne pratiquez votre sport que dans un secteur rivière bien précis ou que vous êtes exigeant sur la qualité des lancers, la soie naturelle vous donnera les meilleures sensations.
    J'utilise des soies synthétiques depuis de nombreuses années, j'ai fait progressivement l'acquisition de soies d'excellente qualité et elles me donnent entière satisfation (Soies JMC Majestic).
    C'est le prix plus élevé des soies naturelles qui m'a contraint à attendre un peu avant d'utiliser ce produit (Soie artisanale Rossignol). Force est de constater qu'en rivière sur des pêches délicates et dans des conditions difficiles la soie naturelle est un must.
    Il faut aussi reconnaître que la soie synthétique dispose d'une gamme de prix très variée avec des entrées de gamme accessible à tous pour un produit qui correspond aux attentes des pêcheurs débutants (JMC Initiation, JMC Découverte) et aujourd'hui les soies de qualité sont très satisfaisantes voire très proches de la soie naturelle (JMC Symbol).
    Les différents types de soies :
    Les soies de pêche se répartissent dans plusieurs catégories. Ces choix se font selon un profil de ligne et une flottabilité plus ou moins importante.
    La fameuse DT (Double fuseau) a une conicité dégressive de part et d'autre de la ligne. Elle est souvent celle que choisissent les débutants car on peut la retourner si l'un des côté est abimé. Parfaitement adaptée à un usage en ruisseau et rivière, elle est le profil idéal pour des pêches de proximité, rapides.
    La WF (Weight Forward) ou R2T ou Triangle Taper est une soie décentrée, c'est à dire que la soie se divise en 4 éléments dont les caractéristiques sont importants. La pointe plus ou moins longue permet au posé de se faire avec discrétion, le corps actionne le lancé puisqu'il "met en charge" la canne lors des tractions (ou doubles tractions), ensuite le corps de ligne est rattaché par un petit segment dégressif qui se termine par un simple fuseau de longueur variable selon les fabricants. Le schéma ci-dessous issu du catalogue JMC 2003 (mouches de charette) donne une idée de ce qui est décrit précédemment.
    Copyrignt JMC 2003
    La soie peut être flottante (voir Majestic flottante), dans ces conditions, l'ensemble de la ligne reste à la surface de l'eau. La soie naturelle devra être graissée pour lui permettre une flottabilité satisfaisante pendant la pêche. C'est une soie indispensable qu'on utilise en mouche séche mais également en noyée, émergente et nymphe si on adapte un bas de ligne plongeant.
    La soie intermediate (ou intermédiaire) généralement translucide (voir Majestic intermediate) est une soie parfaitement adaptée à la pêche au streamer, chironomes en lacs de montagne, nymphe. Lorsque vous utilisez une soie translucide, la ligne devient pratiquement invisible pour le poisson. Je vous recommande cet accessoire en montagne, secteur où l'eau est très claire et les poissons méfiants.
    La soie plongeante (Voir Majestic plongeante) ou les soies plongeantes car toutes n'offrent pas les mêmes spécificités. Les soies plongeantes ont en effet un indicateur numérique qui permet de savoir quel est leur rapidité de plongée. Certaines soies utilisées pour la pêche du saumon, des grands migrateurs et la pêche en mer ont une pointe dont le poids est exprimé en grains 200, 300, 500 grains. ces indications permettent de connaître la capacité de la ligne à plonger sur des parcours à fort courant. En Alaska, le saumon King se pêche généralement en raclant le fond avec sa mouche...
    Type
    Vitesse de plongée
    Hauteur
    S II
    7 cm par seconde
    0,5m et 2,5m
    S IV
    11 cm par seconde
    2,5m et 4m
    S VI
    17 cm par seconde
    -
    La soie S VI sera idéale pour les pêches aux boobies et en mer. Les autres choix seront conditionnés par les secteurs que vous fréquentez, le type de leurres. N'oubliez pas cependant qu'il est préférable d'utiliser une soie plongeante avec un streamer faiblement lesté, que charger exagérément un leurre sur une soie flottante et un bas de ligne excessivement long.
    On trouve également des solutions polyvalentes : le Multi Tip qui offre un choix complet de densité de soies interchangeables sur une longueur variable de soie flottante parallèle (fuseau simple) ou Running Line. Les Shooting Heads (ou têtes de lancé) peuvent être changées rapidement par un système "boucle dans boucle". L'avantage de cette soie est qu'elle permet avec un seul moulinet et une seule canne, d'affronter toutes les situations de pêche (JMC Majestic Multitip).